#Foodtrotter – Charlie du blog ChuPon Voyages nous présente l’Oyakodon et le Japon

FoodTrotter Blogpost Japon

Je poursuis ma série d’articles intitulée #foodtrotter en vous proposant un interview de Charlie du blog ChuPon Voyages. Elle vient vous faire découvrir sa destination et évoquer en particulier la gastronomie locale.

L’interview

Bonjour, pourrais tu te présenter en quelques mots ?

Charlie Chupon

Je suis Charlie, née en Corrèze dans les années 80 et Parisienne depuis presque 20 ans. Je suis Travel Planneuse spécialisée sur la destination du Japon et j’exerce mon activité en auto-entreprise connue sous le nom de ChuPon.

Quelle destination veux tu nous faire découvrir aujourd’hui ?

Bien évidemment, le Japon !

Depuis combien de temps connais tu la destination ?

Je suis allée pour la première fois au Japon il y a 12 ans. J’y suis allée une bonne demi-douzaine de fois. J’y ai vécu aussi 1 an en Visa Travail Vacances et lors de ma dernière expédition j’y suis restée 3 mois pour étudier un peu plus le terrain !

Quelle recette locale aimes tu recommander aux personnes qui découvrent ta destination pour la première fois ?

La cuisine traditionnelle Japonaise n’est pas que Sushi et Yakitori ! Elle est vraiment très variée. Il y a de nombreux plats sautés à base de viande, de légumes ou de poisson, des plats de riz ou de nouilles, des soupes… Il y a aussi la cuisine traditionnelle raffinée s’accordant aux saisons et les spécialités régionales.

Lors d’un voyage au Japon, manger dans les petits restaurants de quartier s’avère souvent moins cher que de cuisiner soit même ! Et lorsqu’on voyage, il est vrai qu’on ne cuisine pas vraiment !

Un plat que je conseille à tous les voyageurs sur la destinations du Japon, c’est L’Oyakodon ! Il s’agit d’un plat de poulet sauté à l’œuf et aux oignons sur un bol de riz ! Les voyageurs trouveront ce plat dans la plupart des restaurants. Il se décline avec d’autres ingrédients (bœuf, porc, légumes…). Cette catégorie de cuisine est appelée Donburi (On pourrait la décomposée par un bol de riz avec des ingrédients cuisinés dessus).

Oyakodon
Oyakodon

Quelle recette as tu faites ou as tu goûtée qui t’a donné le plus de fil à retordre ?

Il n’y a pas vraiment de recette japonaise qui m’a donné de fil à retordre en matière de conception car vue la difficulté à trouver certains ingrédients en France, je ne préfère pas trop m’engager à cuisiner Japonais ! Ou alors je fais de la cuisine simple comme les Donburi.

natto

Cependant, gustativement parlant, il y a bien des recettes qui m’ont donné du fil à retordre ! Elles sont d’ailleurs plutôt nombreuses. Parmi plus terribles je citerai le Natto : c’est un plat de graines de soja fermentées qui font des fils baveux.

Ce n’est pas tant le goût subtil de Roquefort ou légumes pourris qui est difficile, mais c’est ce côté baveux qui lance des signaux à mon corps pour me prévenir que je risque d’ingurgiter quelque chose de dangereux !!! Sinon quand il est caché dans des beignets de légumes, ça passe (bon, vous savez tout de suite que vous vous êtes fait arnaqués car votre beignet de légumes a un petit arrière-goût de Bleu, mais ça passe…)

Quel ingrédient magique glisserais tu dans ta valise pour rendre visite à tes proches en France ?

Pour les amateurs de cuisine et les personnes toujours en recherche de nouvelles recettes à découvrir, je leur conseillerais de ramener du Japon au moins du Dashi en poudre. On peut dire que c’est un peu l’équivalent de nos bouillons cubes. Le Dashi est un bouillon de konbu (algues) et de bonite séchée. Il constitue la base de la cuisine japonaise et on le trouve dans beaucoup de recettes ainsi que dans celle de l’Oyakodon.

Quel produit typique de la destination aimerais tu présenter à nos lecteur et qu’est ce qu’il évoque pour toi ?

Au Japon il y a de très nombreuses spécialités régionales, voir locales. Mais il y en a une qui me rappelle de bons souvenirs et que j’aime retrouver quand je vais à Sendai dans le Nord du Japon.

Il s’agit de Zunda : c’est une pâte réalisée avec des edamame (des jeunes fèves de soja vertes) mélangés avec du lait de soja, du sucre et un peu de sauce soja. Il en née une agréable pâte sucrée qui peut être utilisée dans plusieurs recettes ou que l’on peut tout simplement déposer sur des gâteux de riz.

Lors de mon dernier voyage j’ai pu déguster un milkshake au Zunda et j’ai aussi ramené en France des Kit-Kat au goût Zunda !

Quelle anecdote autour de la gastronomie aimerais tu partager

Lors de mon visa au Japon, j’ai vécu et j’ai travaillé à Sendai dans un Izakaya (un Pub Japonais). A la fin de mon séjour, comme j’étais plutôt à l’aise dans le service, la prise de commande, la préparation des boissons, l’équipe me laissait dresser des assiettes relativement simples comme plats de sashimi accompagnés d’herbes japonaises et de Wasabi.

Zunda-mochi
Zunda-mochi

Un jour je tenais une bonne poignée de pâte Wasabi en main (cette pâte verte super pimentée qui accompagne les poissons crus japonais) et je l’ai présentée à un collègue qui passait par là comme du Zunda ! « Tiens, tu veux goûter ? C’est du Zunda » Mon collègue hésita mais voyant les cuisiniers rigoler dans leur coin, il a vite compris la supercherie et je n’ai pas pu le piéger ! (heureusement !)

Peux tu nous évoquer une fête traditionnelle de ta destination et un met qui y est préparé spécialement ?

Si vous avez encore une petite faim après votre Oyakodon, voilà un dessert de saison sympas à prendre avec un thé vert par exemple !

A l’arrivée du Printemps, les Japonais fêtent le Hanami. C’est l’une des fêtes les plus populaires du Japon et elle consiste à s’émerveiller devant la beauté des cerisiers en fleurs, Hana voulant dire « fleurs », et mi signifiant « regarder »

A cette occasion les Japonais pique-niquent dans les parcs sous les cerisiers en fleurs ! Et bien-sûr les pâtisseries traditionnelles japonaises, les Wagashi, s’accordent à la saison ! C’est alors le meilleur moment pour y déguster le Sakuramochi, composé d’un mochi rose (un gâteau de riz) fourré à la pâte de haricots rouges et enrobé d’une feuille de cerisier au vertus antiseptiques et anti-carie !

Sakura Mochi
Sakura Mochi

La recette

Charlie nous propose de découvrir l’Oyakodon, en particulier cette recette du blog A vos Baguettes qu’elle adore suivre ! Je vais moi-même tenter de faire la recette (photo à venir 😉).

Ingrédients

Pour 2 personnes, il vous faudra :

  • 130 g de riz (japonais)
  • 100 g d’escalope de poulet (ou haut de cuisse)
  • 1 oignon
  • 6 œufs
  • 1 petit oignon vert
  • Une feuille Nori (mais c’est optionnel)

Pour réaliser la sauce de ce poulet Donburi, il faut :

  • 4 cuillères à soupe de sauce Soja japonaise
  • 2 cuillères à soupe de Mirin
  • 1 cuillère à café de sucre
  • Du bouillon dashi (en poudre).

Préparation

Chaque Donburi de poulet sera préparé dans sa propose casserole, indépendamment de l’autre. De ce fait, il vous faut séparer les ingrédients en 2 parties égales : 50g de poulet, 3 œufs, ½ oignon, 2 C.à.S de sauce soja, etc.

Tout d’abord, préparer votre riz à l’aide d’un rice cooker.

A part, prenez deux petites casseroles et mélangez, dans chacune d’elle, la sauce soja (2 cuillères à soupe), le mirin (1 cuillère à Soupe), un peu de dashi, 2 C.à.S d’eau et ½ cuillère à café de sucre.

Coupez vos escalopes de poulet en morceaux (2 x 50 g) et insérez-les dans le mélange de sauce, en répartissant le poulet entre vos deux casseroles.

Tranchez votre oignon pour en faire de fines lamelles, que vous insérerez à leur tour avec la sauce et le poulet, couvrez les casseroles et faites cuire à feu moyen pendant 10 minutes environ, en mélangeant fréquemment.

Pendant ce temps, prenez 2 bols et dans chacun d’eux et battez 2 œufs.

A côté, préparez vos bols de riz, une fois que la viande et les oignons sont cuits. Dans les casseroles de poulet / oignons / sauce, ajoutez vos œufs battus et couvrez à nouveau pendant quelques instants, pour qu’ils deviennent crémeux et onctueux.

Déposez ce mélange sur le riz de chaque bol, et, si vous le désirez, ajouter un œuf cru par-dessus. Vous pouvez mettre des lamelles d’oignon vert, de l’algue Nori voire des graines de sésames pour compléter le tout.

Servez immédiatement et régalez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *