#Foodtrotter – le Phô par Alexandra du blog En Route Pour l’Asie

#FOODTROTTER – LE PHÔ PAR ALEXANDRA DU BLOG EN ROUTE POUR L’ASIE

Nous continuons la série d’interview pour #FoodTrotter :

Aujourd’hui, je vous fais découvrir Alexandra du blog En Route Pour l’Asie. Retrouvez nous dans cette étape consacrée au Vietnam, une des destinations que je rêve de découvrir !

Comme pour les précédents opus, retrouvez son interview, basé sur sa riche expérience dans ce pays et plus largement sur l’Asie du Sud Est où elle s’est émerveillée durant 6 mois de cultures et traditions d’une grande richesse.

Enfin, vous retrouverez la recette qu’elle souhaite mettre en avant, le Phô, une soupe à base de boeuf et de vermicelles de riz. Les parfums envahissent déjà nos cuisines, mmmmmh ! 👩‍🍳🧳🍽🗺

L’interview FoodTrotter

Bonjour, pourrais tu te présenter en quelques mots ?

ALEXANDRA

Moi, c’est Alexandra, j’habite dans le Sud de la France à Montpellier. Passionnée par les voyages, je me suis plus particulièrement intéressée, depuis 2 ans, à l’Asie du Sud Est… J’ai passé 6 mois de Septembre 2017 à Mars 2018 sur ce continent que j’ai adoré et la création d’un Blog Voyage en est la continuité. « En Route pour l’Asie » est le nom du Blog. Son but est de vous donner des conseils avisés pour préparer votre départ.

Quelle destination veux tu nous faire découvrir aujourd’hui ?

Je vous propose de vous embarquer sur le continent Asiatique et particulièrement au Vietnam. On a souvent entendu parler de ce « sourire, de cette population adorable » que nous avions envie de découvrir, avec ce mode de vie aux antipodes de la nôtre.

Alexandra au Vietnam
Alexandra au Vietnam

Depuis combien de temps connais tu la destination ?

Depuis 3 ans. J’ai eu une attirance immédiate pour ce pays dès que nous avons envisagé de venir en Asie du Sud Est. J’attendais d’ailleurs beaucoup du Vietnam. Je me suis dit qu’il serait certainement moins touristique que d’autres destinations d’Asie et donc plus authentique.

Quelle recette locale aimes tu recommander aux personnes qui découvrent ta destination pour la première fois ?

La traditionnelle et incontournable soupe Vietnamienne : le Phở. Il faut savoir que ce plat est considéré comme le plat national au Vietnam.
C’est donc une soupe réalisée à base de nouilles de riz cuites dans un bouillon épicé. A cela, on ajoute de la viande de bœuf coupée en fines tranches, des herbes, des boulettes de viande. On agrémente ensuite de jus de citron, des pousses de soja, du basilic et d’autres herbes ajoutées au dernier moment.

Pho in Ho Chi Minh City by joshua.jpg
By Jael from Ho Chi Minh CityFlickr, CC BY-SA 2.0, Link

Quelle recette as tu faites ou as tu goûtée qui t’a donné le plus de fil à retordre ?

Une recette que je fais maintenant régulièrement : Le Bun Cha. Il fait partie de la gastronomie Vietnamienne par excellence. C’est une spécialité typique du Nord du pays, que vous retrouvez très ancrée dans la capitale, Hanoï.

Bun Cha
Bun Cha

Ce plat est simple, rapide à manger et savoureux à déguster, un vrai régal…
Par contre, il est moins simple à réaliser, surtout la première fois !
«Bun» est la nouille de vermicelles et «Cha» représente la viande de porc.
Ajoutez à cela un peu de sauce de poisson, des échalotes, sucre, nuoc mam et un mélange d’herbes fraîches.

La viande de porc haché doit être ajoutée à ce mélange et tout réside ensuite dans la marinade. Il faut en effet laisser mariner pendant environ 2 heures au frais. Ensuite, vous former des petites boulettes de viande.
Il faut également reproduire le même procédé avec la poitrine de porc.
Enfin, vous pourrez griller la viande au barbecue sur des braises bien chaudes pour reproduire le fumé du bun cha d’Hanoï.

Ce Bun Cha est accompagné de vermicelles de riz, de soja, carottes ; papaye verte que l’on mélange au fur et à mesure dans le bol.

Quel ingrédient magique glisserais tu dans ta valise pour rendre visite à tes proches en France ?

Le sate tom : sauce saté aux crevettes !

Sate Tom
Sate Tom

Cette sauce diffère de la sauce Saté Indonésienne que nous connaissons, celle à base de cacahuètes.

Celle-ci, n’en contient pas du tout. Elle est composée de soja, de sucre, de sel, de crevettes séchées, de piment, d’ail, de galanga et d’oignon.

On l’utilise avec des nouilles sautées, des boulettes de boeuf, un pot au feu … On peut aussi s’en servir pour faire mariner les aliments avant de les cuire.

Quel produit typique de la destination aimerais tu présenter à nos lecteur et qu’est ce qu’il évoque pour toi ?

Un dessert…avec…de l’avocat. Le Kem Bo. Ce smoothie glacé à l’avocat est l’un des meilleurs desserts Vietnamiens. L’avocat est mixé avec du lait concentré, du lait de soja, puis on ajoute une boule de glace noix de coco sur le dessus. Le Kem Bo est super doux et crémeux avec, saupoudrée sur le dessus, de la coco râpée et un peu de croquant de noix de coco séchée….

Kem Bo
Kem Bo

Si, comme la plupart d’entre nous, vous avez plutôt l’habitude de manger l’avocat en version salé, n’hésitez pas à essayer cette version sucrée.

Au début, on a eu un temps d’hésitation pour tester ce dessert et on a donc fait l’impasse dessus pendant quelques semaines. Ce dessert Vietnamien évoque une rencontre comme il y en a souvent lors des voyages au long cours… Un soir, en effet, nous avons croisé un couple de voyageurs Canadiens. Nous décidons de manger ensemble dans un restaurant de rue. La Street-Food, on peut dire que ce fût un régal pendant 6 mois de voyage. Nous avons donc décidé de goûter ce réputé Kem Bo… Un vrai délice, onctueux, frais, doux, surprenant. Le mélange nous a semblé parfait.

Depuis notre retour, nous avons appris à faire ce dessert Vietnamien et c’est également un bonheur de le faire partager à nos invité(e)s. Parce que la cuisine, finalement, c’est ça, des rencontres, des partages et des souvenirs…

Peux tu nous évoquer une fête traditionnelle de ta destination et un met qui y est préparé spécialement ?

Chaque année, le Vietnam célèbre la fête du Têt, considérée comme le Nouvel an Vietnamien. Nous avons eu la chance de vivre ce moment.

Fête du Têt
Fête du Têt – Photo par Alexandra du blog En Route Pour l’Asie

Il s’agit d’un événement majeur en Asie du Sud-Est, événement pendant lequel les Vietnamiens prennent généralement une semaine de vacances afin de se retrouver en famille.

Fete du tet
Fête du Têt – Calligraphie – Photo par Alexandra de En Route pour l’Asie

La vie du pays est totalement chamboulée, les villes se vident, et les maisons de campagne réunissent les fratries !

Les repas du Têt varient bien entendu en fonction de chaque région. Les deux plats communs et indispensables dans les trois régions du pays sont les gâteaux de riz gluant de forme carrée (bánh chưng) et oblongue (bánh tét).

Ces deux gâteaux sont confectionnés à partir de riz gluant, haricot mungo, de porc et de poivre noir, puis cuits à la vapeur et enveloppés dans des feuilles de bananier. La tradition est de le préparer avec tous les membres de la famille

Quelle anecdote autour de la gastronomie aimerais tu partager

J’aimerais simplement faire connaître les fondements de la cuisine Vietnamienne.

La gastronomie Vietnamienne s’appuie sur deux piliers : la théorie du yin et du yang et le principe des 5 éléments. Le premier est une notion philosophique propre à la culture asiatique qui voit dans le monde deux catégories complémentaires pouvant prendre diverses formes.

En effet, le yin est associé notamment au « féminin » et à la fraîcheur, le yang au « masculin » et à la chaleur. Chaque plat doit mettre en œuvre un équilibre entre l’un et l’autre. Par exemple, si une recette est composée de fruits de mer (yin), il faudra y ajouter du gingembre (yang) pour relever le goût.

Ce principe s’applique car, chaque ingrédient possède ainsi sa nature, soit Yin ou soit Yang. La préparation des plats doit donc chercher à compenser et à combiner les ingrédients. L’équilibre intérieur du corps se trouve ainsi menacé si l’on ne mange que des plats de nature Yin ou de nature Yang.

C’est pour cela que l’on retrouve des combinaisons de goûts et textures assez étonnants dans la cuisine Vietnamienne :

  • Les légumes (force Yin) sont souvent cuits avec du gingembre (force Yang)
  • Les fruits de mer (force Yin) sont souvent agrémentés de piment (force Yang)
  • Les fruits sucrés et notamment la mangue, la pastèque et la pamplemousse (force Yin) sont mangés avec du… sel et piment (force Yang).

La recette du Phô

Alexandra nous fait découvrir une de ses recettes favorites, qu’elle fait très régulièrement : Phô, la soupe vietnamienne au bœuf et aux pâtes de riz.

Cette recette de Paris Store est animée par Chez Mama Ly.

Chez Mama Ly est une chaîne YouTube créée par Diana Chao, vraie passionnée de la cuisine Asiatique du Sud Est. Depuis 2015, elle apprend à réaliser les recettes authentiques de sa famille à travers sa chaîne Youtube.

Ingrédients

Pour 4 personnes :

  • 1 à 3 gros morceaux d’os de bœuf
  • 450g de poitrine de bœuf – 4 cubes de préparation pour Phô – Bao Long
  • 1 bâton de cannelle – Eaglobe
  • 3étoiles de badiane (anis étoilé) – Eaglobe
  • 2 oignons
  • 15g de gingembre frais
  • 3 cuillères à soupe de sauce Nuoc Mâm – Tiparos
  • 500g de vermicelles de riz – Eaglobe
  • 100g de soja frais
  • 1 bouquet de coriandre fraîche
  • 2 à 4 tiges de ciboulette thaï

Préparation

Je vous laisse découvrir les étapes de préparation directement dans la vidéo :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *