2 itinéraires pour découvrir le sud de Paris – De Montparnasse à Place d’Italie

Sud de Paris - Image mise en avant

Aujourd’hui, je vous emmène à la découverte du sud de Paris et vous réserve pas mal de pépites. Que vous soyez artiste dans l’âme ou fin gourmet, que l’idée de côtoyer les morts ne vous effraie pas ou que vous rêviez de quiétude, cette promenade vous contentera, croyez moi !

Paris m’a vu naître, c’est ma ville de cœur, j’ai donc particulièrement envie de vous partager ces 2 idées d’itinéraires en dehors des sentiers battus. Et pour les beaux jours, n’hésitez pas découvrir mes recommandation sur que faire à Paris en famille en extérieur.

Alors chaussez de bonnes chaussures, on démarre !

Le sud de Paris, de Montparnasse à Denfert Rochereau

Dans cette première partie de balade, je vous propose de découvrir un des tronçons de la petite ceinture accessible au public. Cette ancienne voie de chemin de fer, aujourd’hui désaffectée, permettait d’aller du sud de Paris au nord en suivant les maréchaux. Très populaire à son lancement dans les années 1900, elle perdue de sa superbe au profit du réseau métropolitain ferré (la RATP), dont le maillage était beaucoup plus pratique. Longtemps laissée en friche, plusieurs tronçons sont progressivement rouvert au public depuis les années 2000.

Sud de Paris - La Petite Ceinture
La Petite Ceinture au sud de Paris

Au sud de Paris donc, vous pouvez descendre au niveau des voies en partant de l’ancienne gare reconvertie en restaurant (le Poinçon), située 124 Avenue du Général Leclerc dans le XIVème arrondissement. Vous pouvez également y accéder grâce à un escalier situé 96bis Rue Didot, plus à l’ouest dans le XVème arrondissement.

De là, remontez la rue Didot jusqu’au numéro 38. Vous arriverez sur une nouvelle pépite, la Cité Bauer suivie de la Rue des Thermopyles. Cette rue piétonne a la particularité d’être la seule confiée en autogestion à leurs habitants, dans Paris. Vous apprécierez son calme et si vous y passez à la bonne période, pourrez profiter des Glycines en fleur. En poursuivant rue Raymond Losserand vers le nord, si vous bifurquez sur l’allée du Château Ouvrier, vous aurez la surprise de découvrir un jardin caché.

Sud de Paris - Rue des Thermopyles
Rue des Thermopyles

Pour poursuivre, vous pouvez directement remonter jusqu’à l’avenue du Maine et rejoindre la Rue de la Gaîté. Vous pourrez ainsi découvrir au n°17, l’insolite devanture de la Comédie Italienne. En poursuivant vers le boulevard Edgard Quinet, vers la droite, vous arrivez à l’entrée principale du Cimetière Montparnasse. Si la visite de ce lieux vous intéresse, vous pourrez y découvrir les tombes de personnalités comme Serge Gainsbourg, Jacques Chirac, Simone de Beauvoir et Jean Paul Sartre ou encore Guy de Maupassant.

Sud de Paris - Comédie Italienne
Comédie Italienne

Vous pouvez sortir par la Rue Emile Richard, au n°2 et rejoindre par la droite la Rue Daguerre. Cette rue piétonne est une des rue commerçantes les plus populaires de Paris. Vous y trouverez de nombreux commerces de bouches réputés, comme par exemple la fromagerie Androuet.

Le saviez vous ? La maison Androuet est une des plus ancienne fromagerie parisienne. Etablie en 1909 par Henri Androüet, il a l’idée de faire goûter les fromages de toutes les régions de France aux parisiens, cette variété et richesse gastronomique alors encore méconnue ! Il devient maître dans l’art d’affiner les fromages et se forge une réputation autant auprès du public que des producteurs dont il met en avant les produits. Cette maison a par la suite permis de faire rayonner la tradition fromagère à l’international. Vous en prendrez bien une tranche ?

Au bout de la rue Daguerre vous vous trouvez à deux pas de la place Denfert Rochereau et de l’accès aux fameuses Catacombes, anciennes carrières souterraines converties en ossuaire municipal à la fin du XVIIIème siècle.

Les Catacombes de Paris

Le quartier de Montparnasse est connu pour sa forte communauté bretonne, comme en témoigne les nombreuses crêperies rue du Montparnasse. Mais c’est également un quartier d’artistes, aux nombreuses demeures abritants des ateliers aux grandes baies vitrées. Vous pouvez notamment découvrir au 5 Rue Victor Schoelcher l’Institut Giacometti, un musée confidentiel qui propose souvent des expositions temporaires intéressantes. Vous apercevrez au bout de la rue les parois vitrées de la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

En remontant le boulevard Raspail par la gauche, si la grille est ouverte, accédez au Passage de l’Enfer, une rue insolite bordée d’immeubles aux volets aux couleurs pastels. De l’autre côté du passage, vous débouchez sur la rue Campagne Première où je vous invite à admirer la façade du numéro 31, mêlant Art Nouveau et Art Déco. Vous pouvez également, en passant la porte cochère du n°9, découvrir une centaine d’ateliers d’artistes cachés dans l’arrière cour.

Vous pouvez pour finir cette balade aller boire un verre à La Closerie des Lilas toute proche et admirer la vue sur le Jardin des Explorateurs et la Fontaine des Quatre Parties du Monde.

Sud de Paris - Closerie des Lilas
Closerie des Lilas

Le sud de Paris, de la Cité Universitaire à la Place d’Italie

Pour cette deuxième partie de promenade toujours au sud de Paris, nous quittons le quartier Montparnasse pour partir à l’assaut du XIVème et du XIIIème arrondissement.

Notre balade commence cette fois-ci à la Cité universitaire où vous pourrez découvrir 40 bâtiments retraçant plus de 45 ans d’histoire architecturale comme la Fondation Suisse conçue par Le Corbusier. 5 bâtiments sont même classés aux monuments historiques pour protéger leur aménagement intérieur. Même si les bâtiments n’ont pas tous été construit à la même époque, le plan de la Cité est bien d’origine, ce qui lui confère une harmonie d’ensemble.

De l’autre côté du Boulevard des Maréchaux, vous avez accès au magnifique Parc Montsouris. Chose curieuse, vous pourrez découvrir les voies du RER B en son centre, ainsi que celles de la petite ceinture. Je vous invite ensuite à sortir à l’ouest du Parc pour y découvrir successivement la Rue du Parc de Montsouris et en particulier le n°8, la Villa Guggenbühl au coin de la rue Georges Braque et de la rue Nansouty puis de remonter le square Montsouris vers la maison Ozenfant. Admirez au passage le réservoir de Montsouris, qui apporte 20% des ressources en eau de la capitale.

Vous pouvez repartir à travers le Parc Montsouris vers son extrémité Est. Prenez la rue Liard pour rejoindre la rue Auguste Lançon. Admirez la façade du n°55. Poursuivez jusqu’au n°39, vous débouchez sur la rue des Glycines, point d’entrée dans la Cité Florale. Cette Cité pavillonnaire doit son existence à sa situation sur une zone inondable par la Bièvre, interdisant la construction d’immeubles. Déambulez dans la rue des Volubilis, et admirez ces petites maisons au style anglais, parées de jolies compositions florales. Vous atteignez au bout une petite place avec au 5 rue des Iris, une jolie petite maison Rose.

Votre prochaine étape est le quartier des Peupliers que vous pouvez découvrir en partant de la place de l’Abbé Georges Hénocque. Commencez par vous rendre Rue Dieulafoy pour admirer cette curieuse rue composée d’immeubles au plan exclusivement identiques. Seules les façades ont pu être personnalisées par leurs propriétaires, soit par l’ajout de décors, soit par le style des marquises au dessus des portes d’entrées ou encore la couleur des volets.

De l’autre côté de la rue Henri Pape, s’ouvre à vous un ensemble pavillonnaire, majoritairement composé de maison en meulières.

Vous pouvez remonter la rue du Moulin des Prés pour remonter vers le quartier de la Butte aux Cailles. Je vous invite en particulier à découvrir la piscine de la Butte aux Cailles accessible Place Paul Verlaine. C’est sur cette même place que vous trouverez également une curiosité, le Puit Artésien, où les habitants du quartier ont encore l’habitude de venir puiser l’eau potable pour leur usage quotidien. Son eau est prélevée à 550 m de profondeur, isolée de toute pollution et gratuite.

En remontant la rue Bobillot vous terminez votre balade Place d’Italie.

Si cet article vous a plus et que vous aimeriez recevoir régulièrement d’autres idées d’activités et de visites à faire, inscrivez-vous à la newsletter, j’y partage régulièrement des bons plans et mes bonnes adresses !

Pinterest - les trésors cachés du sud parisien
Epinglez l’article !

1 commentaire

  1. […] le sud Parisien (en construction) […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *